Health : comment ça marche et est-ce que ça marche?


76
76 points

Health : comment ça marche et est-ce que ça marche?

apprendre quels aliments combiner

La combinaison d’aliments est une philosophie alimentaire qui a des racines anciennes, mais qui est devenus extrêmement populaire dans un passé récent. Les adeptes de la combinaison d’aliments croient que les aliments impropres peuvent mener à des maladies, à l’accumulation de toxines dans le corps et à la détresse digestive. Ils sont convaincus également que les combinaisons d’aliments appropriées peuvent soulager ces problèmes. Mais y a-t-il une vérité dans ces affirmations ?

Qu’est-ce que la combinaison d’aliments ?

La combinaison d’aliments est le terme donné à l’idée que certains aliments se combinent bien ensemble, alors que d’autres ne doivent pas se combiner. La croyance que combiner mal les aliments comme par exemple manger des steaks avec des pommes de terre, peut mener à des effets digestifs et de santé négatifs.

Les principes de la combinaison d’aliments sont d’abord apparus dans la médecine ayurvédique de l’Inde ancienne, mais ces principes dont devenus plus populaires au milieu des années 1800 sous le terme de ‘trophologie’ ou ‘ la science de combiner les aliments’

Les principes de la combinaison d’aliments ont été ravivés dans les années 1900 par le Régime de foin. Depuis lors, ces principes sont devenus la fondation de beaucoup de régimes modernes. Généralement, les régimes de combinaison d’aliments attribuent les aliments à des groupes différents. Ces groupes sont généralement séparés en glucides et amidons, fruits (y compris les fruits sucrés, fruits acides et melons), légumes, protéines et graisses. En alternative, certains plans qualifient les aliments comme soin acides, soit alcalins ou neutres. Les régimes de combinaison d’aliments spécifient comment on doit combiner ces groupes d’aliments dans les repas.

Quelle est la vérité derrière les régimes à la base de la combinaison d’aliments?

aliments bons pour l'estomac

Exemples de règles pour la combinaison d’aliments

Les règles de combinaison d’aliments peuvent varient en fonction de la source, mais les règles les plus communes incluent les règles suivantes :

  • On consomme seulement des fruits avec un estomac vide et surtout quand il s’agit de melons
  • On ne combine pas des amidons et des protéines
  • On ne combine pas des amidons avec des aliments acides
  • On ne combine pas des protéines de types différents
  • On ne consomme seulement des produits laitiers avec un estomac vide et surtout quand il s’agit de lait

D’autres règles incluent le fait que les protéines ne doivent pas être mélangés avec des graisses, des sucres et doivent être mangés séparés et les fruits et les légumes doivent être mangés séparément.

Deux croyances derrière la combinaison d’aliments

Les règles derrière la combinaison d’aliments sont surtout basées sur deux croyances majeures.

La première croyance est que, puisque les différents aliments sont digérés à des vitesses différentes, combiner des aliments qui se digèrent rapidement avec des aliments qui se digèrent lentement cause un ‘embouteillage’ dans l’estomac qui de son côté mène à des mauvaises conséquences digestives et pour la santé.

La deuxième croyance est le fait que les différents aliments demandent des enzymes différents pour être décomposés et ces enzymes marchent avec des niveaux différents de pH – niveaux d’acidité dans l’estomac.

Quels sont les aliments qui peuvent être combinés ensemble?

combinaisons d'aliments

L’idée est que si deux aliments demandent des niveaux différents de pH, le corps ne peut les digérer proprement tous les deux au même moment. Les adeptes des régimes de combinaison d’aliments croient que ces principes sont essentiels à la bonne santé et à la bonne digestion. On croit également que les combinaisons impropres d’aliments mènent à des conséquences de santé négatives comme par exemple la détresse digestive, la production de toxines et à des maladies différentes.

Alors, la combinaison d’aliments se réfère à une façon de se nourrir où certains types d’aliments ne peuvent pas être combinés ensemble. Les adeptes de la combinaison d’aliments croient que le fait de mal combiner les aliments pourrait mener à une détresse digestive et à des maladies.

Qu’est-ce qu’en dit la science sur la question ?

Pour le moment il n’y a qu’une étude scientifique qui a examiné les principes de la combinaison d’aliments. Cette étude a testé si un régime alimentaire à la base de ces principes avait effet sur la perte de poids. Les participants ont été séparés en deux groupes et on leur a donné soit un régime équilibré, soit un régime à la base des principes de la combinaison d’aliments. Les participants sur les deux régimes ne consommaient seulement 1 100 calories par jour.

Quelles sont les combinaisons d’aliments qui doivent être évités?

salade de légume à l'huile

Après six semaines, les participants des deux groupes avaient perdu environ 6 à 8 kilos, mais le régime de combinaison d’aliments n’a pas semblé de montrer des bienfais par rapport au régime alimentaire équilibré.

En réalité, il n’existe pas d’évidence en faveur des principes supposés scientifiques de la combinaison d’aliments. Beaucoup des régimes de combinaisons d’aliments d’origine ont été développés il y a plus de 100 ans, quand on savait beaucoup moins sur la nutrition et la digestion. Mais ce qui est connu sur la biochimie de vase et la science nutritionnelle contredit directement la plupart des principes des combinaisons d’aliments. Voici un aperçu de la science derrière les allégations :

Sur le fait d’éviter les repas mixtes

Le terme ‘repas mixtes’ se réfère aux repas qui contiennent une combinaison de graisse, de glucides et de protéines. Les règles des combinaisons d’aliments sont largement basées sur l’idée que le corps n’est pas équipé à digérer les repas mixtes.

Pourtant, ceci n’est tout simplement pas le cas. Le corps humain a évolué sur un régime d’aliments entiers qui contiennent presque toujours certaines combinaisons de glucides, de protéines et de graisse. Par exemple, les légumes et les grains sont typiquement considérés comme des aliments qui contiennent des glucides. Mais les légumes contiennent également plusieurs grammes de protéines par portion. Et la viande est considéré comme un aliment protéiné, mais même les viandes maigres contiennent de la graisse.

Pour cette raison, puisque plusieurs aliments contiennent une combinaison de glucides, de graisse et de protéines, le tract digestif est toujours préparé à digérer un repas mixte. Lorsque les aliments entrent dans l’estomac, de l’acide gastrique est libéré. Les enzymes pepsines sont également libérés ce qui aide à débuter la digestion des protéines et des graisses. Les évidences scientifiques montrent que les pepsines et les lipases sont libérées même s’il n’y a pas de graisses présente dans la nourriture consommée.

agrumes avec la vitamine C

Ensuite, la nourriture se déplace dans l’intestin grêle. Là-bas, l’acide gastrique de l’estomac est neutralisé et l’intestin est inondé d’enzymes qui décomposent les protéines, les graisses et les glucides.

Pour cette raison, il n’y a pas besoin de s’inquiéter que le corps doive choisir entre digérer la protéine et la graisse ou les amidons et les protéines. En réalité, le corps est spécifiquement préparé pour ce type de travail multitâche.

Sur les aliments modifiant le pH du tube digestif

Une autre théorie derrière le fait de combiner les aliments est qu’en consommant des aliments impropres ensemble pourrait gêner la digestion en créant le mauvais pH pour certains enzymes à fonctionner.

Mais tout d’abord qu’est-ce que c’est le pH ? Il s’agit d’une échelle qui mesure comment la solution acide ou alcaline. L’échelle monte de 0 à 14, où 0 est le plus acide, 7 est neutre et le 14 est le plus alcaline. Il est vrai que les enzymes ont besoin d’une échelle pH spécifique afin de fonctionner proprement et que pas toutes les enzymes dans le tract digestif demandent le même pH.

Pourtant, consommer des aliments qui sont plus alcalins ou plus acides ne change pas scientifiquement le pH du tube digestif.  Le corps connait plusieurs moyens de garder le pH de chaque partie du tube digestif au niveau correcte.

Par exemple, l’estomac est généralement très acide avec un niveau bas de pH entre 1 et 2.5, mais quand on se nourrit, le niveau augmente généralement jusqu’à 5. Pourtant, plus d’acide gastrique est rapidement libéré jusqu’à ce que le niveau du pH retombe de nouveau.

combinaison d'aliments pour la santé

Il est important de maintenir ce niveau bas de pH parce qu’il aide la digestion de protéines et active les enzymes produits dans l’estomac. Il aide également à tuer les bactéries dans la nourriture. En réalité, le pH à l’intérieur de l’estomac est tellement acide que la seule raison que muqueuse de l’estomac n’est pas détruite est parce qu’elle est protégée par une couche de muqueuse.

L’intestin grêle, d’un autre côté, n’est pas équipé de gérer un pH tellement acide. L’intestin grêle ajoute du bicarbonate au mélange au moment où le contenu de l’estomac entre dedans. Le bicarbonate est le système tampon naturel de l’estomac. Il est très alcalin, alors il neutralise l’acide gastrique en maintenant un pH entre 5.5 et 7.8. Ceci est le pH dans lequel les enzymes dans l’intestin grêle fonctionnent le mieux.

De cette façon, les différents niveaux d’acidité dans lu tube digestif sont bien contrôlés par les capteurs du corps lui-même. Si vous consommez un repas très acide ou alcalin, votre corps va tout simplement ajouter plus ou moins de jus digestifs afin d’achever les niveaux de pH nécessaires.

Sur la fermentation dans l’estomac

Dernièrement, parmi les effets les plus revendiqués de la combinaison d’aliments impropre est le fait que la nourriture fermente ou putréfie dans l’estomac. Soi-disant, lorsqu’un aliment à digestion rapide est combiné avec un aliment à digestion lente, l’aliment à digestion rapide reste dans l’estomac si longtemps qu’il commence à fermenter. Ceci n’est tout simplement pas vrai.

La fermentation et la pourriture se produisent lorsque les microorganismes commencent à digérer la nourriture. Mais comme nous l’avons déjà mentionné, l’estomac maintient un tel niveau de pH que la nourriture est essentiellement stérilisée et il n’y a presque pas de bactéries qui peuvent y survivre.

Pourtant, il existe un endroit dans le tube digestif où les bactéries prospèrent et la fermentation ne se produit pas. Cet endroit est dans le gros intestin ou le colon où vivent des milliers de bonnes bactéries.

Les bactéries présentes dans votre gros intestin fermentent tous les glucides non digérés, tels que les fibres, qui n’ont pas été décomposés dans votre intestin grêle. Ils libèrent des gaz et des acides gras à chaîne courte bénéfiques en tant que déchets. Dans ce cas, la fermentation est en effet une très bonne chose. Ceci veut aussi dire que les gaz après un repas ne sont pas nécessairement une mauvaise chose – juste un signe que les bonnes bactéries sont bien nourries.

combinaisons d'aliments à éviter

Exemples de combinaison d’aliments basés sur la science

Les principes de combinaison d’aliments dans les régimes ne sont pas scientifiquement prouvés, mais cela ne veut pas dire que la façon dont vous combinez les aliments est toujours mauvaise. Par exemple, il existe beaucoup de combinaisons d’aliments scientifiquement prouvés qui peuvent scientifiquement améliorer ou réduire la digestion et l’absorption de certains aliments.

Agrumes et fer

Le fer existe en deux formes dans les régimes : fer hème, qui provient de la viande et fer non-hème qui vient des plantes. Le fer hème est bien absorbé, mais l’absorption du fer non-hème est très petite- entre 1 et 10 percent. Heureusement, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour améliorer l’absorption de ce type de fer.

Ajouter de la vitamine C est un des moyens les plus effectifs pour cela. Tout d’abord la vitamine C rend le fer non-hème plus facilement absorbable. Et ensuite cette vitamine diminue la capacité de l’acide phytique de bloquer l’absorption de fer.

Ceci veut dire que combiner des aliments riches en vitamine C comme la vitamine C ou les poivrons avec des sources de fer à la base de plantes comme les épinards, les haricots ou les céréales est un excellent choix. Malheureusement, les études scientifiques n’ont pas montré que cette combinaison augmente les niveaux de fer dans le corps. Pourtant, ceci peut être tout simplement parce que les études scientifiques ont été très petites.

quels aliments consommer ensemble

Carottes et de la graisse

Certains nutriments comme les vitamines liposolubles et les caroténoïdes ont besoin de graisse afin d’être absorbés dans le corps.  Caroténoïdes constituent des composés trouvés dans les légumes rouges, oranges et verts foncés.  Vous pouvez les avoir à partir des légumes comme les carottes, les tomates, les poivrons rouges, les épinards et les brocolis.

Les caroténoïdes ont été avec des bienfaits comme le fait de diminuer le risque de certains cancers, les maladies du cœur et les problèmes avec la vision. Pourtant, des recherches scientifiques ont montré que si l’on consomme ces légumes sans aucune graisse comme par exemple manger la carotte par elle-même ou une salade avec un dressing non-gras, on peut ne pas en profiter des bienfaits.

Une étude scientifique a examiné l’absorption de caroténoïdes sans graisse, avec peu de graisse et avec beaucoup de graisse. L’étude a trouvé que la salade devrait être consommée avec un assaisonnement à base de graisse afin que les caroténoïdes soient bien absorbés. Alors il est recommandé de consommer un minimum de 5-6g de graisse avec les légumes qui contiennent des caroténoïdes. Essayez alors d’ajouter un peu de fromage ou d’huile d’olive à votre salade, ou mettez un peu de beurre aux brocolis.

comment bien manger les légumes

Epinards et produits laitiers

Les aliments tels que les épinards, le chocolat et le thé contiennent de l’oxalate, un anti nutriment qui peut se lier avec le calcium pour former un composé non soluble. Cela peut être bon ou au contraire mauvais en fonction des circonstances. Pour les personnes qui sont susceptibles aux certains types de calculs rénaux, consommer des sources de calcium comme des produits laitiers avec des aliments contenants de l’oxalate peut en réalité diminuer le risque de développer des calculs rénaux.

D’un autre côté, combiner de l’oxalate et du calcium diminue l’absorption de calcium. Pour la majorité des personnes, ceci n’est pas un problème dans le contexte d’un régime équilibré. Mais pour les personnes qui ne consomment pas beaucoup de calcium ou qui ont un régime alimentaire très riche en oxalates, cette interaction peut causer des problèmes.

Si vous êtes inquiet si vous prenez assez de calcium de votre régime alimentaire, évitez de combiner des produits laitiers avec d’autres aliments riches en calcium qui sont riches en oxalates. Les aliments qui sont riches en oxalates incluent les épinards, les noix, le chocolat, le thé, la betterave, la rhubarbe, les fraises etc.

Les principes de la plupart des régimes alimentaires à base de combinaison d’aliments ne sont pas prouvés par la science. Pourtant, il existe certaines combinaisons alimentaires qui ont été scientifiquement prouvés pour avoir un effet sur la digestion et l’absorption de nutriments.

idée comment perdre du poids

Le message

Les principes de la combinaison d’aliments ne sont pas vraiment scientifiquement prouvés. La réclamation que la mauvaise combinaison d’aliments est responsable pour les maladies dans le corps n’a pas de fondement scientifique.

Si vous pensez que les règles de combinaison d’aliments marchent bien pour vous, alors vous devriez certainement continuer à les suivre. Si votre régime marche pour vous, alors il n’y a pas vraiment besoin de le changer.

Pourtant, combiner des régimes alimentaires peut être accablant et impossible pour beaucoup de personnes à cause de la présence de beaucoup de règles compliquées à suivre. En plus de cela, il n’existe pas d’évidence que ces régimes offrent vraiment des bienfaits uniques.

         quels sont les aliments à combiner


Like it? Share with your friends!

76
76 points

0 Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *